Website in English Site en français
Publicité

Accident d'un avion Avro RJ85 de LaMia Bolivia
Medellín, Colombie
28 Novembre 2016

Medellín, ColombieL'Avro RJ-85 exploité par LaMia Bolivia avait décollé de Santa Cruz (Bolivie) pour un vol passager à destination de Medellín (Colombie). 68 passagers et 9 membres d'équipage étaient à bord. L'avion était en descente vers Medellín à environ 20 NM (35 km) au sud-est de Medellín quand il a disparu des écrans radars. L'épave a été localisée rapidement. 71 occupants ont été tués et 6 ont été blessés.

L'avion, un charter en provenance du sud du Brésil, avait fait escale en Bolivie avant de continuer son voyage en direction de Medellín (Colombie). Le quadrimoteur était en route au FL300 juste avant de commencer sa descente vers Medellín, à environ 80 NM (150 km) au sud de la ville. À ce moment il y avait trois autres avions en attente pour se poser à Medellín. Il y avait également un appareil qui s’était dérouté vers l'aéroport de Medellin à cause d’une fuite de carburant : cet appareil commençait son approche finale.

A cause de ces autres avions juste devant lui, le vol de LaMia Bolivia a du se mettre en attente pour laisser ces appareils se poser. Rapidement après, l'équipage a déclaré une situation d’urgence carburant et a demandé la priorité pour l’atterrissage. L’appareil était toujours en train d’effectuer ses hippodromes d’attente. Deux minutes plus tard, le contrôleur annule l'approche du trafic précédent et demande à l'Avro RJ-85 de virer à droite pour éviter un trafic devant, puis de commencer la descente. L'équipage a répondu négativement pour le virage à droite, indiquant que le trafic était en vue, et a commencé à descendre.

6 minutes après avoir déclaré une urgence carburant, les quatre moteurs de l’appareil cessent de fonctionner. L'avion est alors à 15,5 NM (28,7 km) au sud du seuil de la piste et à 5,4 NM (10 km) au sud du lieu de l'accident. Deux minutes plus tard, l'équipage déclare au contrôle : « Madame, Lima Mike India 2933, nous sommes en panne totale, panne électrique totale et sans carburant. ».

Quelques instants plus tard, l'avion s'écrase dans une zone boisée, à proximité de la ville de La Ceja, sur les pentes du Cerro Gordo. Le point d'impact est à une altitude de 8500 pieds (2600 mètres).

L'avion a impacté le sol en un seul morceau, éliminant ainsi l’hypothèse d’une dislocation en vol. L'appareil a été détruit par l'impact, mais certains gros morceaux du fuselage sont visibles sur le site de l'accident. Aucun feu ne s’est déclaré.

Les enquêteurs ont calculé que l'avion avait un rayon d’action trop faible pour effectuer le vol avec des attentes sur l’arrivée. Bien que l'équipage ait discuté en vol de la possibilité de faire un arrêt intermédiaire pour se ravitailler, ils ont pris la décision de ne pas le faire. Les éléments de preuve mis à la disposition de l'enquête n'ont pas permis d’identifier de panne technique pouvant avoir causé ou contribué à l'accident. Les éléments de preuve disponibles sont cependant compatibles avec le scénario d’un manque de carburant (i.e. une panne sèche).

Ce vol charter transportait des joueurs, entraîneurs et invités de l'équipe de football brésilienne Chapecoense. Une vingtaine de journalistes étaient également présents à bord pour couvrir le match de football qui était prévu à Medellín.

Avion de même type que celui accidenté (Avro RJ85)
Avion de même type que celui accidenté (Avro RJ85)

Photos de l'accident de la compagnie LaMia Bolivia (28 Novembre 2016)

Cliquez sur une des photos de l'accident pour l'agrandir

Photos
Photos
Photos
Photos
Photos
Photos