Website in English Site en français
Publicité






Accident d'un avion Boeing 737-800MAX d'Ethiopian Airlines
Bishoftu, Ethiopie
-

Accident d'un Boeing 737-800MAX d' Ethiopian Airlines - Bishoftu, Ethiopie

Mis à jour le

Bishoftu, EthiopieLe Boeing 737-800 MAX exploité par Ethiopian Airline avait décollé d’Addis-Abeba (Éthiopie) pour un vol passager à destination de Nairobi (Kenya). 149 passagers et 8 membres d'équipage étaient à bord. L'avion s'est écrasé peu après le décollage. Les 157 personnes à bord ont été tuées.

L'avion a décollé de l'aéroport d'Addis-Abeba, situé à 7600 ft (2300 mètres). La montée de l'avion était instable et le pilote a rapidement signalé des difficultés aux contrôleurs aériens. L’équipage a demandé à revenir sur Addis-Abeba. Le Boeing 737 s'est ensuite stabilisé à environ 9000 ft (2700 mètres), puis s'est écrasé quelques secondes plus tard. Les contacts radar ont été perdus 6 minutes après le décollage, à environ 20 NM (35 km) au sud-est de Addis Ababa. La zone où le contact radar a été perdu est montagneuse, et l’altitude du terrain à l’endroit même de la perte de contact est d’environ 2 400 mètres (8 000 pieds). L'appareil s'est pulvérisé, laissant un cratère dans le sol à l'endroit de l'impact. Le site de l’accident est jonché de petits débris et ne s’étend que sur une petite surface, ce qui suggère un plongeon du Boeing 737. Les conditions météos au moment de l’accident étaient bonnes, avec entre autres une bonne visibilité et peu de nuages.

Le Boeing 737 MAX accidenté était très récent : il avait été livré à Ethiopian Airline en novembre 2018 (4 mois avant l'accident).

Le Boeing 737 MAX est une nouvelle génération de Boeing 737. C’est la deuxième fois en moins de six mois qu’un Boeing 737 MAX s’écrase quelques minutes après le décollage : en octobre 2018 un Boeing 737 MAX de Lion Air s’est écrasé quelques minutes après le décollage au-dessus de la mer de Java, tuant les 189 personnes à bord. Le 11 mars 2019, Ethiopian Airlines mais aussi plusieurs autres compagnies aériennes ont décidé de clouer au sol leur Boeing 737 MAX jusqu'à ce que les causes des deux accidents soient clarifiées. Selon la FAA (Federal Aviation Administration) des États-Unis, environ 350 avions Boeing 737 MAX sont en service dans le monde, et 54 compagnies aériennes les exploitent.

Le 12 mars 2019, l'Agence Européenne de la Sécurité de l’Aviation (EASA) a interdit l'espace aérien européen à tous les Boeing 737 MAX. Plusieurs autres pays ont également décidé de suspendre les opérations de Boeing 737 MAX.

Le 12 mars 2019, Boeing a publié un communiqué à propos des deux récents crashs de Boeing 737 MAX : « Depuis quelques mois et à la suite du vol 610 de Lion Air, Boeing développe une amélioration du logiciel de commande de vol du 737 MAX, conçue pour rendre un avion déjà sûr, encore plus sûr. Cela inclut des mises à jour de la loi de commande de vol du MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System), des affichages cockpit, des manuels d'opération de l’avion et de la formation des équipages. Cette amélioration de la loi de commande de vol incorpore des entrées des sondes AOA (sonde d’incidence), limite les ordres du plan horizontal réglable suite à une information erronée d’une sonde AOA, et limite la commande du plan horizontal réglable afin de conserver l’autorité de la gouverne de profondeur. » La FAA a déclaré qu'elle prévoyait de rendre cette amélioration logicielle obligatoire via à une consigne de navigabilité (CN), au plus tard en avril.

Le 13 mars 2019, la FAA (Federal Aviation Administration) a décidé d'interdire les Boeing 737 MAX de voler dans l'espace aérien américain. Le même jour, le Canada a également interdit l'utilisation des Boeing 737 MAX dans l'espace aérien canadien.

Le 13 mars 2019, le président des États-Unis a signé un décret visant à clouer au sol tous les Boeing 737 MAX dans le monde. Les appareils en vol au moment de la signature du décret sont autorisés à continuer jusqu'à leur destination, après quoi ils devront rester au sol.

Le 17 mars 2019, et suite à la lecture des boites noires (Cockpit Voice Recorder et Flight Data Recorder), il a été établi que la cause de l'accident était similaire à celle du vol 610 de Lion Air en Indonésie.

Cet accident est le 16ème pire accident aérien depuis le début de l'an 2000 en termes de nombre total de victimes (à bord et au sol).

Avion de même type que celui accidenté (Boeing 737-800MAX)
Avion de même type que celui accidenté (Boeing 737-800MAX)
Bishoftu, Ethiopie
Bishoftu, Ethiopie (Point rouge sur la carte)

Photos de l'accident de la compagnie Ethiopian Airlines (10 Mars 2019)