Website in English Site en français
Publicité






Accident d'un avion Boeing 737-3Q8 de Flash Airlines
Sharm el-Sheikh, Egypte
-

Accident d'un Boeing 737-3Q8 de  Flash Airlines - Sharm el-Sheikh, Egypte

Sharm el-Sheikh, EgypteLe 3 janvier 2004, at 02:45:06 UTC, 04:45:06 locale, le Boeing 737-300 de Flash airline immatriculé SU-ZCF en Egypte s’abîma dans la mer rouge peu après son décollage de Sharm el-Sheikh International Airport (SSH) (Egypte, sud du Sinai). Ce vol passager effectué sous le numéro FSH604 était un charter à destination de l’aéroport de Charles de Gaulle, avec une escale au Caire pour faire le plein de kérosène. L’avion décolla de l’aéroport de Sharm el-Sheikh avec 2 pilotes (Captain et co-pilote), 1 observateur, 4 personnels de cabine, 6 membres d’équipage de repos et 135 passagers. L’avion a été détruit par l’impact dans la mer rouge. Il n’y eu aucun survivant.

Les circonstances de l’accident ont été établies: peu après le décollage de de l’aéroport de Sharm el-Sheikh, l’avion initia un virage à gauche. L’avion commença donc à pencher sur sa gauche. Mais rapidement, le pilote automatique a été désactivé, et l’avion commença à pencher de l’autre côté (sur sa droite), ce qui l’entraîna dans un virage à droite. Ce virage à droite n’est pas dans la procédure de départ de l’aéroport.

Pendant 52 secondes, l’angle de roulis de l’avion continua d’augmenter, sans que l’équipage n’intervienne. Cet angle devint si important que l’avion commença à piquer et à perdre de l’altitude. Lorsque l’équipage tenta de rattraper l’appareil, l’angle de roulis était légèrement supérieur à 90° (avion sur la tranche). Bien que l’équipage effectua la manœuvre adéquate pour récupérer l’appareil, la situation de l’avion en termes d’attitude, d’altitude et de vitesse ne permit pas d’éviter l’accident.

Les raisons pour lesquelles l’avion engagea ce virage à droite alors qu’il devait continuer son virage à gauche ne sont pas très claires.

Les causes possibles de l’accident sont :

  • Panne du Trim / Feel Unit (le trim aileron s’emballa)
  • Défaut temporaire d’un câble de spoiler dans les ailes (offset de la position spoiler)
  • Défaut temporaire de la roue de contrôle du co-pilote (offset de la position spoiler)
  • Panne du système d’activation du pilote automatique
Un facteur aggravant est la distraction de l’équipage qui a conduit celui-ci à une désorientation spatiale jusqu’à ce que le co-pilote annonce « L’avion tourne à droite » et que le captain le remarque.

Reconstitution en images de synthèse de l’accident du Boeing 737 de Flash Airlines du 3 janvier 2004. Les 148 personnes à bord ont péri dans cette catastrophe. Cette reconstitution a été réalisée par les enquêteurs du BEA (Bureau Enquête Accident).
18054 vues

Le rapport final du BEA est disponible à l’adresse suivante :
http://www.bea-fr.org/docspa/2004/su-f040103a/pdf/su-f040103a.pdf

Dernière mise à jour :

Avion de même type que celui accidenté (Boeing 737-3Q8)
Avion de même type que celui accidenté (Boeing 737-3Q8)
Sharm el-Sheikh, Egypte
Sharm el-Sheikh, Egypte (Point rouge sur la carte)

Photos de l'accident de la compagnie Flash Airlines (03 Janvier 2004)